Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de leonide
  • : Un blog concernant mon activité de reconstitution : le costume médiéval, l'artisanat textile et le parentage au moyen-age
  • Contact

Archives

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 11:47

On devine la place que tient cet anneau dans le rituel, dessiné plus grand et de profil pour qu'on puisse bien le reconnaître sur cette fine enluminure. Le prête a aussi une attitude protectrice envers la jeune femme avec l'air de fdire : "attention mon gars tu va pas juste lui donner une belle bague, si tu ne te tiens pas à carreaux, gare !"

Il est amusant de constater aussi le parallélisme dans le vêtement des mariés : tous les deux ont une côte rouge et un surcôt vert, cela va même jusqu'à la couleur des cheuveux... j'espère toutefois qu'ils ne sont pas consanguins surtout que les règles médiévales en la matière sont plus complexes que les nôtres !



Mes dernières fouilles en matière d'alliance m'ont permis de voir que l'échange d'anneaux n'est pas si anhistorique... j'ai été frappée par cette découverte (par des passionnés de détection des métaux en GB) : ils ont trouvé deux anneaux similaires, datant du XVème siècle et gravés de "mon cuer entier", dans l'anneau de plus petite taille il est inscrit "mon est desr" signifiant "il est mon désir". C'est trop romantique, non ?

Voici l'un des anneaux pour que vous puissiez l'admirer de plus près :
c'est magique ! Pourquoi ces deux anneaux se sont-ils retrouvés aujourd'hui ensemble dans le coin d'un champ ??? L'un ou l'autre devenu veuf les aurait enterrés ? Ont-ils été dérobés par des brigands puis enterrés et perdus ? Mystère, c'est tout de même émouvant d'imaginer que pendant toutes ces années les anneaux sont restés l'un près de l'autre !

Voilà le type d'alliance que nous souhaitons, je n'en ai jamais vu échangé en France de nos jours (il doit y en avoir quand même !) mais il semble, quand on voit le nombre de sites internet britanniques qui en vendent, que ce soit encore bien à la mode outre-manche, avec des message anciens, ou plus modernes.

Ces anneaux appartiennent à ce que les anglais appellent "posy ring", ou "posey ring", intraduisible : anneau orné d'un petit message poétique... ça sonne pas pareil ! Cette pratique du message visible sur la face extérieur de l'anneau, ou secret, gravé à l'intérieur est antérieur à l'époque qui nous concerne... et deviendra trés à la mode, au moins chez les anglais, au XV, XVI, XVIIème siècle à en juger par les collections que détiennent certains de leurs musées !!!

L'alliance est tiraillé entre de nombreuses symboliques... elle est un gage d'amour, et son prix est censé refléter l'attachement de celui qui l'offre. On retrouve cela dans les anneaux ornés de pierres dont les initiales forment un mot secret, ou une bague comme celle ci, qui n'a rien d'autres que ce petit coeur :

 Elle symbolise l'union, le mariage, cette coutume est trés ancienne, comme en atteste cette bague romaine du Louvres et d'autres bagues bizantines du m^me genre :
 
Pour certain cela remonterait même à la nuit des temps et serait un reste d'une chaîne que l'homme attachait aux pieds de sa femme pour ne pas qu'elle s'enfuie en courant... sûrement des spéculations d'archéologue mysogyne :-(








Avec le mariage chrétien et ses différents aspects (Saint augustin : "fides"), elle est aussi le symbôle de la fidélité, d'où ces bagues ornées de deux mains l'une dans l'autre :

Fides c'est aussi la confiance, cela peut donc être rattaché aussi à l'assistance réciproque, la foi l'un dans l'autre, tous ces termes sont sur les mêmes racines, c'est aussi le fides de la foi et de la confiance en dieu, rapellant que le mariage chrétien symbolise aussi l'union du christ et de l'église. Fides étant enfin aussi la loyauté, et la promesse, la parole donnée.

Bon on rattache en général juste "fides" à fidélité... c'est dommage car c'est un mot tellement riche de sens ! 


Une petite anecdote au passage, beuh, je change de registre ;-), la fidélité et toutes les vertues sont plutôt reconnues chez la femme, cette fidélité sur les portraits de femme est symbolisé par le petit chien compagnon !

 Comme ici sur le portrait des époux Arnolfini de Van Eyck... au passage j'ai sauté quelques siècles !

Dans les différents documents lus je n'ai pas trouvé d'analogie avec cette phase du rite du mariage pourtant si marquante du mariage médiéval qu'elle est trés largement utilisé pour le représenté qui est l'union de la main droite des deux époux :

(Tiens je viens de voir que M. Arnolfini tenait lui aussi son épouse par la main, mais de la gauche, ils sont déjà mariés, et puis c'est pour lui faire un signe bienvaillant de la main droite !)

Voilà donc ces petites mains serrées en signe de serment, même si le père ou le prête remettait par ce geste la femme à son époux, parfois les époux se prennaient d'eux même la main pour se marier (la question de qui marie sera traitée plus tard ;-) ), on a quelque chose qui ressemble à la poignée de main du "tope là", une façon de sceller un pacte. Il est beau aussi de voir que serment et sacrement ont une racine commune (merci Alain Rey). 

Voilà c'est vraiment trés riche de sens... c'est beau aussi de pouvoir y lire un jour on s'est pris par la main et ces mains on ne peut les désunir, même si pour des raisons pratiques on ne peut pas rester main dans la main, les deux mains restent unies sur l'anneau, c'est à la fois le souvenir d'un moment ponctuel, précis, le mariage, et quelquechose d'infini, même éloignés on reste main dans la main... j'espère que tout le monde pleure ;-)

Bon ce n'est pas ce que nous avons choisi, mais ce symbole était aussi produit sous forme de décoration de ceintures, la ceinture est à l'époque un présent de choix entre deux personnes qui s'aiment. Cela peut-être joli une ceinture de femme mariée ornée de ces petites mains...

Il faut sûrement voir le même genre de symbolique dans les anneaux représentant une ceinture :
Celui là est anglais, aussi trouvé par des passionés du détecteur de métal, et dedans il y a écrit : "into remamberance", dans mon souvenir ???

Bref... l'église chrétienne prônant la tempérance il y a parfois un conflit entre ce que voudrait signifier la valeur de l'anneau (je t'aime fort, mais aussi je t'achète cher ou encore avec moi tu ne manqueras de rien... les mariages ne sont pas tous des mariages d'amour !) et son aspect qui doit promouvoir l'humilité, la chasteté, la simplicité... valeurs attendues de la femme, mieux symbolisées par un anneau trés simple comme celui-ci :


C'est peut-être pour respecter cet aspect des choses que certains messages amoureux sont gravés dans la bague, là où seule la personne qui la possède peut le lire. La bague de fiançailles prenant de l'importance décharge aussi l'alliance de ces symbôles parfois contraires. Le futur époux peut alors offrir une bague de fiançailles de prix, puis une alliance plus simple.



  











Bon quelques mots sur l'anneau protecteur... différentes pratiques, comme par exemple le fait d'inscrire des extraits de prières (ave maria par exemple) ou des paroles rituelles sur des bijoux, anneaux, bagues, mais aussi broches,
laissent à penser que l'on accordait aussi une valeur protectrice à l'anneau, une protection un peu magique, par les mots. Une protection mécanique aussi avec cette croyance en une petite veine qui mènerait au coeur, la "vena amoris"... l'une des explications souvent données au port de l'alliance sur l'annulaire de la main gauche... pourtant pas mal d'européens portent leur alliance à l'annulaire droit ??? L'autre étant que le prêtre, ou les époux, enfilant l'alliance, réciteraient en passant l'anneau à chaque doigt : au nom du père, du fils, du Saint-esprit, hop ce sera sur ce doigt là ! Non la fin j'invente ;-), mais c'est bien le troisième doigt si on excepte le pouce, ça marche aussi avec le pouce à condition de réciter : au nom du père, du fils, du saint esprit, amen.    

La pratique de l'inscription de  petits mots ne reste pas dans le strict cadre des anneaux nuptiaux, cela se fait aussi sur des bagues offertes à d'autres occasion, comme la bague de bonne année mis dans un précédent article, sur des bagues ornées de pierre comme celle ci du XIIIème sur laquelle est inscrit : "amor vincit", on devine le A sur la gauche de la bague.

message d'amour comme un "a vila mon coer, gardi li mo", message plus fataliste comme l'inscription dans l'anneau un peu plus haut "death", dans un message du style "jusqu'à la mort", il y a une grande variété d'inscriptions... il va nous falloir choisir ! Certains messages ne correspondent plus à notre vision moderne du mariage, je ne me vois pas avec une alliance où il y aurait écrit : "amer et servir", ou encore " all I refuse and thee I chuse", j'ai envoyé balladé tout les prétendants que ma famille avait choisi pour moi, mais toi je t'ai choisi/gardé... un peu loin de nos considérations, hi hi !

Mes préférées sont : "Mon cuer entier", dire que les anneaux sont restés unis, c'est beau ! J'aime bien aussi "mon couer aves", "autre ne vueil", "amor vincit (omnia)", "por tous jours", j'aime bien le jeu de mots entre "pour tous jours" et "pour tous les jours", ou "chaque jour"... 

"Coeur" peut être symbolisé par le petit coeur, qui est si ancien, il nous reste à choisir aussi la police, les décorations éventuelles, en effet les mots sont généralement séparés par des points ou des astérisques, ou encore des fleurs, les fleurs venant aussi remplir les espaces restants.  Voilà, on est finalement trés moderne, et notre alliance sera autant un gage d'amour que le symbôle de notre union.

Une petite trouvaille coquine et rigolote, je voudrais voir la tête de la personne à qui cette bague, sans équivoque, a été offerte :

En tout cas cette bague est bien dans la mouvance des présents d'amour de l'époque courtoise, comme par exemple ces bourses brodées représentant un couple, sur une face se tenant main dans la main, et sur l'autre ensemble dans un lit !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by leonide
commenter cet article

commentaires