Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de leonide
  • : Un blog concernant mon activité de reconstitution : le costume médiéval, l'artisanat textile et le parentage au moyen-age
  • Contact

Archives

/ / /

Il existe au XIIème et XIIIème siècle une trés grande variété de coiffures féminines... certaines femmes ont simplement leurs longs cheveux lâchés, ou noués en tresses, d'autres portent des coiffures élaborées avec voile, barbette, touret, guimpe...

Généralement les jeunes filles ont la tête peu couverte... cheveux libres, cerclet fait d'un galon de soie broché d'or, avec l'âge, et après leur mariage, les femmes se couvrent peu à peu la tête... 

marie-cheveux-libres.JPG








Voici une enluminure du XIIème où Marie est représentée les cheveux libres... pour dire que contrairement à certains préjugés, même une femme mariée, de trés bonnes moeurs peu aller tête nue à cette époque. Cela changera par la suite, au XIVème, XVème... ne vont plus alors tête nue que les jeunes filles et les prostituées. La coiffure n'a pas encore ce sens au XIIIème, des vitraux de la cathédrale de Chartres représentant deux prostituées et un homme montrent l'une d'elle tête nue, l'autre portant un touret...

pour des idées de coiffure et voir comment mettre une guimpe, un voile... voici un beau site allemand :

http://www.tempora-nostra.de/tempora-nostra/index.php?id=48

Je vais maintenant expliquer différentes coiffures ou éléments de coiffure

Les tresses 

C'est une coiffure que l'on retrouve souvent chez les femmes portant un bliaut au XIIème siècle... comme ici sur ces deux statues :

tresses-chartres-1.jpgtresses-chartres-2.JPG


















Le premier personnage (Portail royal de la Cathédrale de Chartres) a des tresses à trois brins comme nous les connaissons encore aujourd'hui, elle porte un cerclet, le second personnage (dite "Notre Dame de Corbeil" au Louvres) a des tresses à deux brins, enroulés dans un ruban, on les obtient sur ce principe : 

tresses-medievales.jpg







comme si on faisait une tresse avec 2 mèches de cheveux et un ruban, par exemple du sergé de coton blanc, le mieux serait un ruban de soie... mais on trouve plutôt aujourd'hui du satin synthétique.

La guimpe


undefinedIl s'agit plutôt d'une coiffure de femme mariée, la fréquence avec laquelle elle est portée augmente avec l'âge, par exemple on trouve plus de représentation de Sainte Anne, mère de Marie, que de cette dernière portant une guimpe. Elle n'est pas portée seule, mais accompagnée d'un voile, elle est utile pour l'accrochage du voile grâce à des épingles.

La femme sur cette enluminure porte une guimpe, il s'agit d'un morceau de voile enroulé autour de son cou et de son visage qui cache son cou. Par dessus elle porte un voile, le bord droit encadrant le front et le coin carré visible laissent penser qu'il s'agit d'un voile semi-circulaire.



Pour faire une guimpe et voir comment la porter : http://www.tempora-nostra.de/tempora-nostra/index.php?id=374

Le tissu est fort probablement identique à ce qui était utilisé pour faire les voiles, c'est à dire une fine toile de soie, comme de la mousseline, ou de lin le plus souvent blanche. 

La barbette
 

C'est un autre moyen de dissimuler en partie son cou et ses oreilles, de retenir ses cheveux,  par une bande de tissu plus ou moins large, qui forme parfois presque l'équivalent d'un cale féminin. L'avantage de cette bande est de permettre l'accrochage du voile à l'aide d'épingles. Elle est trés facile à faire à partir d'une bande de soie, ou de lin, maintenue par deux épingles sur le sommet de la tête.

femme-touret.GIFundefined












Le touret

C'est la coiffure des femmes ci dessus : une sorte de couronne de tissu, sans fond, il en existe aussi avec un fond, appelé mortier. Les tourets représentés sur les enluminures ou la statuaire ont des formes différentes, pour obtenir leur rigidité apparente il semble qu'ils aient été composés de plusieurs couches de tissu, les reliefs sont obtenus par des plis, ou peut-être des compartiments verticaux côte à côte remplis individuellement de bourre, le touret de droite peut être constitué d'un cylindre de tissu dans la couture supérieure duquel est pris un autre tissu plié et froncé... bientôt plus d'explications.

Le cerclet


undefinedundefined
Il s' agit d'une bande de métal, de galon ou de cuir, qui enserre la tête et retient les cheveux. C'est une coiffure que l'on retrouve aussi chez les messieurs. Le cerclet est parfois porté par dessus un voile, permettant de le retenir.





Le voile

Les voiles sont un élément de coiffure trés fréquent, porté seul, ou associé pour une meilleure tenue avec une barbette, une guimpe, pour l'accrochage, ou alors un touret, un cerclet pour le maintenir en place. 

Le voile est un ornement, c'est pourquoi il est le plus souvent en tissu fin, le plus souvent blanc ou clair, mais parfois aussi coloré. Il peut être brodé, bordé d'un galon cousu qui en facilite le maintien.

voile-color--.JPG Pour obtenir cet effet j'utilise un voile rectangulaire assez long que j'enroule autour de mon visage, et que je replis ensuite vers l'intérieur, plusieurs tours et il retombe ainsi pour enserrer les épaules, je dois faire une photo. 

Le truc pour le faire tenir m'a été donné par des amies maghrébines : porter un bandeau autour de la tête pour piquer le voile dessus. Bien sûr mes longs cheveux sont au préalable attachés en un chignon.



voile-vierge.JPGici le voile a cette même forme rectangulaire, on voit bien comme il est entouré autour du visage, un pan est laissé tombant. 









Ces deux enluminures datent du XIIème, par la suite le voile change de forme, on trouve plutôt des voiles semi-circulaires ou circulaires.

 undefinedIci le voile probablement circulaire est maintenu par un cerclet

undefined un autre voile porté libre... est-il discrétement amaré sur un bandeau non visible ? Une autre possibilité est que la zone d'ourlet, un peu rose, soit en fait bordée d'un galon cousu juste au niveau du front, qui permet, une fois le galon noué derrière la tête, sous le voile, à la manière d'un fichu, de maintenir le voile, probablement un voile semi-circulaire au vu des coins pendants sur chaque épaule.

coiffure-alienor-d-aquitaine.JPG

sur ce gisant d'Aliénor d'Aquitaine le voile est est associé à une barbette un peu large et maintenu par une couronne. Il est probablement semi-circulaire

Le filet

Je vais laisser sous cette dénomination une pièce de tissu destinée à retenir les cheveux, qui est en tissu plein, maintenu par un galon comme sur cette enluminure :

undefinedque vous pourrez reproduire en regardant ici : http://www.tempora-nostra.de/tempora-nostra/index.php?id=377
Les personnages portant cette coiffure correspondent dans la bible de Maciejovski plutôt à des servantes, ou des femmes occupées chez elles dans leurs travaux domestiques.










ou dans ce type de coiffure :

coiffure-XIII--me.JPG

vous trouverez les explications pour la reproduire ici :

http://www.tempora-nostra.de/tempora-nostra/index.php?id=378






Des filets en filet apparaissent aussi à cette époque, souvent il s'agit de filet brodé, appelé aussi dentelle au filet, qui reprend le même point que le filet de pêcheur, mais avec des fils plus nobles et plus fins, rebrodé ensuite. Il semblerait que la technique du naalbinding permette aussi d'obtenir des points pour faire un filet à cheveux. 

Les épingles

Le voile est maintenu en place par des épingles. Je pense qu'il devait y en avoir 2, comme on les retrouve souvent dans les tombes mérovingiennes, c'était bien avant, mais ils avaient la bonne habitude, enfin du point de vue des archéologues, de se faire enterrer habillé, on a ainsi des informations sur leur parure générale.

voici ce type d'épingles :

epingles-med.jpg

Il est aisé d'en fabriquer à partir du matériel qu'on trouve dans les boutiques de loisir créatif : deux épingles, des perles à écraser et par exemple des perles de verre ou de métal qui existaient depuis longtemps... 












Choisir une coiffure

Le mieux est de procéder comme pour le costume : choisissez une coiffure qui vous plaît sur une enluminure, une statue, afin de reproduire les éléments qui la constitue, ce qui est encore plus aisé si vous avez choisi un personnage complet. Il faut juste vous assurez que son âge, son statut social, son occupation, conviennent à ce que vous souhaitez reproduire.

La coiffure et les accessoires sont des détails qui rendent le costume particulièrement crédible et aboutit.

Partager cette page

Repost 0
Published by